Lyon – Une Affaire de Goût

une_affaire_de_gout_restaurantSimple mais raffiné. Intimiste mais cosy. Confidentiel mais chaleureux.
Les adjectifs ne manquent pas pour qualifier Une Affaire de Goût. L’adresse est un peu dissimulée dans une rue guère fréquentée et la façade ne paye pas de mine. Et pourtant.

En bon restaurant qui se respecte, la carte s’adapte en fonction des saisons et des arrivages du marché. Les produits sont de qualité et parfaitement sublimés par Nicolas Dubain, un chef autant agréable qu’habile.

Honnêtement, la devanture revêt une robe vert « bouteille » peu flatteuse. L’atmosphère à l’intérieur est tout autre. La déco simpliste traduit un lieu assez authentique, mais puisque le diable se cache dans les détails, la présentation des tables pose un contraste sympa. Elle se veut plus raffinée et s’accompagne d’un dressage des couverts moderne et d’une agréable nappe en tissu. On pourrait s’y sentir un peu à l’étroit avec ses quelques m² mais finalement la salle est étonnamment calme et agréable.

Le service frôle le longuet mais on excuse rapidement le désagrément quand le serveur s’approche avec son sourire. L’attente révèle également un autre élément très positif d’Une Affaire de Goût, il n’y a qu’un seul service : le client ne se sent pas poussé vers la sortie. Et c’est clairement super agréable !

img_20161029_215249 img_20161029_223458 img_20161029_223519

 

Un indice de la qualité de la carte : sa courte taille.
2 menus entrée-plat-dessert sont proposés : un à 26€ et l’autre à 29€, autant dire que le rapport qualité prix est im-ba-ttable. Le contenu change selon les saisons et celle qui nous a été proposée, dite « d’automne », n’a été disponible que 6 semaines.

La commande passée, on patiente avec des kirs généreux. À 3€ le verre, on apprécie.
Le repas démarre fort avec des Saint Jacques poêlées, fondue de poireaux et croustillant parmesan. Une cuisson parfaitement maîtrisée, rien à redire.
Des côtes de sanglier arrivent ensuite, avec un jus aux airelles qui vient donner un coup de peps à un écrasé de pomme de terre et de butternut assaisonné d’huile d’olive. Pour finir le repas sur une note sucrée, un financier tiédi au four et une boule de glace au chocolat (de la maison Weiss) plus un moelleux au chocolat et aux marrons cuit « minute » et son sorbet à la mandarine sont venus s’inviter à la table. Rond, réconfortant et sucré juste ce qu’il faut, que demander de plus… Un café Nespresso à 2€ ? Très bien.

 

Notre avis: Fin mais sans tomber dans la prétention, Une Affaire de Goût est une adresse à recommander. Les produits de saison et le service agréable te permettra de passer un repas d’un rapport qualité-prix irrésistible.
Cours-y sans hésiter !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *